VITIB: La zone franche de plus en plus convoitée

Abidjan.Net à Vitib, Vitib sur Abidjan. Net c’est quasiment «blanc bonnet et bonnet blanc», pourrait-on dire à propos du partenariat que les deux entités viennent de signer. Si la quinzaine d’autres entreprises qui ont décidé de délocaliser au Village des technologies de l’information et de la biotechnologie (Vitib) profitent des commodités technologiques qui s’y trouvent et des avantages fiscaux moyennant le paiement d’une rétribution annuelle, dans le cas de Abidjan.Net, la structure d’accueil bénéficiera, de sa part, d’une prestation en termes de promotion. Parce que tout simplement, il servira de support de visibilité, de communication et de sensibilisation pour Vitib grâce à la vitrine que ce pôle technologique aura sur ce portail internet.

 

C’est le 25 septembre dernier que le partenariat, synonyme de la délocalisation de Abidjan.Net à Vitib a été officialisé par Demba Traoré, directeur général du pôle technologique et Jil N’dia, directeur général du groupe Weblogy, propriétaire de Abidjan.Net, le célèbre portail internet créé par des Ivoiriens en 1998 aux Etats Unis.

Dans les jours à venir, «le champion ivoirien du Web» va transférer une bonne partie de ses serveurs jusque-là installés dans son pays natal, les Etats-Unis. Une manière pour les responsables du groupe de rapprocher les machines de la zone où s’effectue l’essentiel de son trafic. De plus, toute la production de contenu se fera désormais à Vitib. Dans un premier temps, ce sont 25 agents qui vont arriver. Ils seront suivis, ensuite par une quinzaine d’autres.

La délocalisation de Weblogy à Vitib est présentée par les deux parties comme un fait de haute portée. Demba Traoré considère que l’arrivée de cet opérateur du net est une étape importante dans la marche de la zone franche de Grand-Bassam et un symbole. Le symbole que le pôle technologique naissant rassure. Les dirigeants de Weblogy voulaient être rassurés sur la disponibilité de la bande passante idoine pour la connexion internet et d’une électricité de qualité fournie de façon permanente ; ils l’ont été. En témoignent leurs propos, à l’issue de la signature: «Vitib a créé les conditions qui permettent à la société de s’y installer. La priorité pour nous, c’était la bande passante... nous ne pouvons que nous installer».

L’autre symbole que le directeur général de Vitib lit dans l’arrivée du groupe Weblogy dans la zone franche de Grand-Bassam est «le retour de la diaspora numérique». Faut-il le savoir, les principaux promoteurs de Weblogy (le directeur général Jil N’Dia et le directeur général adjoint Daniel Ahouassa) font partie de la diaspora ivoirienne. Lui-même Demba est rentré des Etats-Unis. Le retour des compétences laisse présager, de son point de vue, de belles perspectives pour le pays en matière de développement des Tic ; comme cela a été le cas pour l’Inde.

Après Weblogy, une grande firme internationale du monde des Tic et des télécommunications est annoncée. Les dirigeants attendent la finalisation des discussions pour révéler son nom.

Source : Fraternité Matin
http://fratmat.info/index.php?option=com_content&view=article&id=5671:vitib-la-zone-franche-de-plus-en-plusconvoitee& catid=36:economie

Autres articles