Abidjan.net L'un des portails les plus visités d'Afrique francophone est domicilié en Californie, aux États-Unis

C'est, de loin, le « portail » Internet le plus populaire en Côte d'Ivoire et l'un des plus visités d'Afrique francophone. Avec 500 000 visiteurs « uniques » et 12 millions de pages téléchargées par mois, selon des chiffres fournis par Hit-Parade, un organisme de mesure d'audience, www.abidjan.net est à la fois un centre d'informations, un point de rencontres et un moteur de recherches. Le site propose aux internautes la plupart des quotidiens ivoiriens - Fraternité Matin, Notre Voie, Le Patriote, L'Inter - et des liens vers certaines dépêches de l'Agence France Presse, de l'Agence panafricaine d'information, et vers plusieurs grands titres de la presse internationale. On trouve tout, ou presque, sur www.abidjan.net. Des informations sur l'économie ivoirienne, sur la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), les bons plans en matière d'investissements. Mais aussi, la composition des différents gouvernements ivoiriens depuis août 1999, les activités des dirigeants, des grandes institutions de la République, de l'opposition. Et ce n'est pas tout. Vous avez perdu l'e-mail d'un ami ivoirien, son téléphone privé ou professionnel ? La solution à votre problème se trouve dans les Pages blanches ou jaunes de l'annuaire électronique du site. L'emploi dont vous rêvez y est peut-être aussi, sinon allez faire un tour sur le site associé, www.jobafrique.com. Vous êtes à la recherche de l'âme soeur ou d'une simple aventure ? Des dizaines d'annonces coquines vous attendent au rayon « Rencontres ». Les rubriques les plus prisées par les internautes restent néanmoins « Rumeurs », véritable sport national en Côte d'Ivoire comme ailleurs sur le continent, « Lettres ouvertes » et les « Grands débats », ainsi que les forums de discussions, autant d'occasions pour les « babinautes », ainsi que se dénomment eux-mêmes les utilisateurs du site www.abidjan.net, de s'empoigner sur des sujets qui fâchent : l'insécurité, la présence de plusieurs millions d'étrangers en Côte d'Ivoire, la Coupe du monde de football...
Le cybermarché du site, véritable plate-forme de commerce électronique, vaut également le détour. On peut y acheter de l'attiéké, de l'huile de palme, des crevettes séchées, de la farine de manioc, du plantain frit en sachets, des produits cosmétiques, mais aussi la dernière cassette vidéo ou le DVD du groupe ivoirien Magic System, de la troupe les Guignols d'Abidjan, un documentaire sur la vie du « père de la Nation », Félix Houphouët- Boigny, ou des CD. À condition de régler en dollars. Le site dispose également d'une section mobile qui permet, grâce à un logiciel, de se tenir informé, sur des téléphones cellulaires WAP ou sur des agendas électroniques, de l'actualité la plus chaude, du cours de la Bourse et des devises étrangères, de l'horoscope du jour et de la météo. Au-delà de son succès actuel, www.abidjan.net est le bébé de deux jeunes Ivoiriens (27 ans) mordus d'informatique, Jil-Alexandre N'Dia et Daniel Ahouassa. Né le 16 mars 1975 à Londres, le premier a grandi en Côte d'Ivoire entouré d'un père, Georges N'Dia, administrateur de société, et d'une mère, Marie-Jeanne Yacé. À 10 ans, il écrivait déjà des programmes informatiques en Basic. En 1994, Jil-Alexandre N'Dia décroche son baccalauréat au lycée (français) Blaise-Pascal d'Abidjan, avant de s'envoler pour les États-Unis. Il s'inscrit au Kelley School of Business de l'Université d'Indiana. Il s'intéresse d'abord à la comptabilité et à la finance, puis, face au succès grandissant des nouvelles technologies de l'information, change de spécialité. En décembre 1999, il décroche un bachelor en système d'information.

Né à Abidjan le 30 décembre 1975, son ami et partenaire Daniel Ahouassa a, lui aussi, grandi en Côte d'Ivoire dans une famille aisée : papa est ingénieur en hydraulique et docteur en économie de l'énergie, maman, ingénieur des eaux et forêts. Féru d'informatique, Daniel fréquente le collège international Jean-Mermoz d'Abidjan jusqu'au bac, avant de partir pour les États-Unis. Il intègre Moravian College et Lehigh University, en Pennsylvanie, où il se spécialise en administration internationale et en finance. En 1997, il obtient un bachelor et, dans la foulée, en 2000, un master of science en commerce électronique dans une université californienne.

À partir de 1998, les deux compères mettront leurs moyens et leurs talents en commun pour créer Weblogy Corporation, une société basée à San Diego, en Californie, où vivent désormais Jil-Alexandre N'Dia et Daniel Ahouassa. Outre www.abidjan.net, ils ont à leur actif le site de campagne d'Amara Essy, lancé début 2001 pour épauler la candidature de ce dernier au poste de secrétaire général de l'Organisation de l'unité africaine, www.amaraessy.com, et, cette année, celui de l'ancien Premier ministre du Mali, Mandé Sidibé (www.mandesidibe.com), candidat malheureux à la présidentielle d'avril 2002 dans son pays.

Source : Jeune Afrique – 3 juin 2002
Texte rédigé par : Francis Kpatindé
http://archive.today/uToYY#selection-1089.1-1127.615

Autres articles