Signature de contrat entre les éditions “Le Réveil” et Weblogy“ : Le Nouveau Réveil” et “Le Repère” vendus sur abidjan.net, dès lundi

Le Directeur général Denis Kah Zion, dans sa lutte contre la crise aiguë qui frappe l'ensemble des entreprises de presse en Côte d'Ivoire, a réussi, après de longs mois de négociation, à signer un contrat avec la société WEBLOGY, promotrice d'abidjan.net, représentée par son Directeur général Jil-Alexandre N'DIA. La signature de ce contrat qui a eu lieu au siège du groupe "Le Réveil", hier, jeudi 16 juillet, permet de vendre le quotidien "Le Nouveau Réveil" et l'hebdomadaire "Le Repère" en ligne. Désormais ;; ces journaux que le lecteur retrouvera sur abidjan.net en format PDF "ne pourront plus être lus gratuitement, ni être imprimés à partir du net. La lecture libre sera fermée à partir de lundi.", selon les précisions du DG du groupe "Le Réveil". L'objectif, aux dires de M. Kah Zion, est de trouver des moyens additionnels pour assurer la sécurité de son personnel au plan des emplois et surtout " pour résoudre la crise qui frappe les journaux ivoiriens ". C'est d'ailleurs, dans cette vision managériale qu'un département d'éditions de livres, de romans, d'ouvrages scientifiques, etc. a été créé et fonctionne actuellement. Dans le partenariat gagnant-gagnant avec WEBLOGY, selon le patron de " Le Réveil", "abidjan.net a compris qu'après 10 ans de collaboration, nous puissions gagner. Ce qui sécurise nos travailleurs." a-t-il dit. Aujourd'hui, avec cette vente en ligne ;; le groupe de presse de " Le Réveil " a trois rédactions, à savoir la rédaction du "Nouveau Réveil", la rédaction du "Repère" et celle combinée du "Nouveau Réveil" et du "Repère" sur abidjan.net qui diffuse ces deux journaux dans leur entièreté. Très heureux et fier de sa collaboration avec le patron du "Réveil", le Dg de WEBLOGY, Jil-Alexandre N'DIA, a affirme que "le Dg est quelqu'un qui est très ouvert aux nouvelles technologies". Pour lui, "cette plate- forme de commerce électronique permettra à l'internaute d'acheter son journal à l'aide de carte de crédit, mais nous sommes en train de développer un porte- monnaie électronique que l'internaute pourra recharger grâce à des moyens traditionnels."

Source : Le nouveau réveil
Texte rédigé par : François Konan
http://www.lenouveaureveil.com/a.asp?n=337810&p=2271

Autres articles